Deborah Turbeville, la déréliction nouvelle esthétique de la mode